Navigation – Plan du site
Présentation des journées d'études

Propos d’accueil

Christophe Jamin

Texte intégral

1Si les organisateurs de ces Journées m’y autorisent, je vais ouvrir ces travaux et vous dire quelques mots pour vous accueillir.

2J’ai très peu de titres, le seul que je peux avoir c’est celui de directeur de l’École de droit de Sciences Po et de ce fait le représentant de la maison qui se fait un plaisir et un honneur de vous accueillir pour un colloque de près de deux jours qui, j’en suis certain, compte tenu de l’actualité permanente de son sujet, va être, j’en suis convaincu, tout à fait passionnant.

3Donc Sciences Po est très heureux, très honoré de vous accueillir. Je vous en dirai quelques mots pour celles et ceux qui ont peut-être fréquenté ces bancs qui n’étaient pas tout à fait les mêmes puisque vous voyez que cet amphithéâtre a été rénové relativement récemment et Sciences Po en même temps est toujours un peu la même et a tout de même pas mal changé. Toujours un peu la même puisque cette maison a été fondée en 1871, en marge de l’université tout en étant aujourd’hui une université, université d’une nature un peu particulière mais une université.

4Et c’est une maison qui a beaucoup changé depuis ces quinze dernières années puisque les étudiantes et les étudiants que nous accueillons viennent ici passer trois ou cinq ans et non plus trois ans comme autrefois, et ce sont aujourd’hui 10 000 étudiants qui sont accueillis dans cette maison dont 40 % d’étudiants étrangers. Cela parle toutes les langues dans cette maison, d’ailleurs les deux langues officielles d’enseignement à Sciences Po sont l’anglais et le français. Les étudiants se répartissent dans les dix-sept bâtiments du quartier qui n’est pas désagréable et dans six villes de province où nous avons des centres délocalisés. Il y a trois mille personnes, qui à un moment ou un autre, viennent enseigner sur tous les sujets qui relèvent des sciences humaines et sociales. Et je suis certain qu’il y a des gens qui dans cette maison travaillent comme chercheur, comme étudiant sur les questions dont vous allez débattre cet après-midi.

5Nous sommes d’autant plus heureux de vous accueillir que d’abord nous privilégions toujours les études pluridisciplinaires et j’ai vu que sur le programme vous accueillez des statisticiens, des universitaires, des praticiens, des juristes et des non juristes, c’est quelque chose à quoi les gens de Sciences Po sont extrêmement sensibles car nous essayons de promouvoir la pluridisciplinarité dans cette maison.

6Et puis il y a un deuxième motif de satisfaction c’est que nous avons créé il y a deux ans une école de droit qui accueille 400 étudiants pour deux ou trois ans, de 31 nationalités, c’est une constante de la maison, certaines et certains rejoignent l’administration pénitentiaire, le barreau, la magistrature, – chaque année nous avons entre dix et quinze étudiants qui intègrent l’école Nationale de la Magistrature.

7Donc pour vous c’est un moment qui va être je suis sûr passionnant. Je suis très heureux de voir une salle aussi pleine que celle-ci. Nous avons l’habitude de fréquenter les uns et les autres les colloques et souvent il y a dix personnes, toutes très intéressantes mais dix seulement. Là vous êtes beaucoup plus nombreuses et nombreux et je suis certain que vous allez avoir des débats passionnants.

  • 1 Rancière (Jacques), Le maître ignorant : cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle, Paris, Faya (...)

8Donc comme je n’ai pas plus de titre que celui que j’ai exposé à parler, je cède la parole aux sachants, je ne suis que le maître ignorant, pour faire référence à un livre que j’aime assez de Jacques Rancière Le maître ignorant1et je vais donc vous écouter. Je vous souhaite d’excellents travaux. Monsieur le directeur, merci d’avoir fait l’honneur à Sciences Po de venir dans nos locaux pour débattre de cette question de l’aménagement des peines.

Haut de page

Notes

1 Rancière (Jacques), Le maître ignorant : cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle, Paris, Fayard, 1987.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Jamin, « Propos d’accueil », Criminocorpus [En ligne], L’aménagement des peines privatives de liberté : l’exécution de la peine autrement, Présentation des journées d'études, mis en ligne le 11 septembre 2013, consulté le 30 mars 2017. URL : http://criminocorpus.revues.org/2470

Haut de page

Auteur

Christophe Jamin

Directeur de l’École de droit de Sciences Po Paris

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page